Xavier Azalbert: About BonSens

Xavier Azalbert joins us from France to introduce World Council for Health Coalition Partner, BonSens.

The mission of BonSens is to participate actively and sustainably for current and future generations—to maintain, promote, and transmit the voices of common sense of the people aware of this cultural heritage.

This is an edited segment from the weekly live General Assembly meeting on January 24, 2022. Watch the full General Assembly Meeting here.

This clip is also available on Rumble and Odysee.

Bon Sens GA 01 24 22

Here’s what WCH members, staff, and coalition partners are saying about Xavier’s presentation:

“So nice information!! Congratulations for what you have done!!!” -Zafeiria Kakaletri

“Bravo!!! I am stunned… great work!!!” -Stephan Becker

Transcript

Leave a Reply

Your email address will not be published.

One Comment

  1. Bonjour,

    Je tiens les propos qui suivent d’un chauffeur de taxi niçois:

    “Face au chantage potentiel de la vaccination des enfants sinon l’école leur sera interdite, il faut déclencher une abstention de l’envoi des enfants à l’école. Face à cette abstention, si elle est massive, le gouvernement ne tiendra pas plus de deux semaines.”

    Cette analyse pleine de bon sens suppose que les parents qui refusent la vaccination de leurs enfants (parce qu’ils ont été éclairés sur la nocivité des injections) maintiennent les enfants hors de l’école pendant une courte période, le temps que le gouvernement abandonne son projet mortifère. Cette attitude exige aussi un soutien des parents qui doivent aller travailler. Les retraités doivent leur apporter leur soutien, soit en gardant les enfants chez eux ou chez les parents et en profiter pour leur faire un brin de classe.

    Cette stratégie requiert

    1) une prise de conscience massive de la nocivité des injections. Les associations comme les Mamans Louves participeront, cela va sans dire. Mais il faut déclencher une campagne massive d’affichage dans les rues (tickets sur les poteaux, les feux rouges), la mobilisation des gilets jaunes, et de tous ceux et celles qui luttent contre les injections.

    2) une mobilisation des retraités, des sans-emploi, des chômeurs, de tous pour une campagne puissante au niveau du café du commerce pour soulever la question épineuse de l’avenir des enfants et convaincre les parents et les adolescents de refuser l’injection d’un poison.

    3) propager la stratégie hors des frontières. Les exemples parlent fort eux-aussi. Il faut mobiliser les chaînes d’information indépendantes pour obtenir leur concours actif dans la prise de conscience et la mobilisation du peuple pour sauver ses enfants, c’est-à-dire son futur (en particulier, les enfants d’aujourd’hui paieront les retraites des parents d’aujourd’hui). La solidarité inter-générationelle doit être mise en route.

    Réussir avec les enfants signifiera barrer une fois pour toutes la route au chantage qui se profile peut-être ensuite: vacciner les employés sinon suspension, licenciements, etc. Et il peut y avoir aussi d’autres chantages qui s’enchaînent par la suite avec le crédit social à la chinoise ou à la française.

    Sauver les enfants, c’est aussi se sauver soi-même.

    Nous avons l’été pour sauver les enfants du meurtre ou du handicap à vie par injection.

    PS – Sorry to have written in French. I am pretty sure that you can translate easily my message
    Message sent to a number of association and groups of resistants